Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr


Antoinette Fouque, la mort d'une pionnière de l'émancipation féminine - Idées - Télérama.fr

Théoricienne et écrivaine

Antoinette Fouque (www.telerama.fr/idees/antoinette-fouque-la-mort-d-une-pionniere-de-l-emancipation-feminine,109016.php) fait la lumière surce qu'elle appelle la féminologie dans 3 ouvrages sortis entre 1989 et 2012.. La théoricienne n'était pas tout à fait en phase avec l'essayiste Simone de Beauvoir et son concept du 2e sexe. "Le dictionnaire universel des créatrices" sort en 2013. Il met en lumière quarante siècles de création des femmes. Antoinette Fouque abhorre les "-isme", qui, selon elle, font penser à une théorie. Elle imagine en conséquence le terme "féminologie".

Antoinette Fouque, du MLF à l'AFD

Antoinette Fouque quitte le Mouvement de libération des femmes lors de son départ aux Etats-Unis au début des années 80. Le mouvement, alors victime de de luttes intestines, a de moins en moins de militantes. L’Alliance des femmes pour la démocratie voit le jour sous la houlette d’Antoinette Fouque à la toute fin des années 80 lorsqu'elle revient du pays de l'Oncle Sam. Dans le but de prévenir une récupération politique, le Mouvement de libération des femmes a vu son nom déposé.

Enseignement et psychanalyse : lesactes militants d'Antoinette Fouque

Antoinette Fouque collabore comme critique avec plusieurs maisons d'édition en parallèle à l'enseignement. La jeune femme fait la connaissance de Jacques Lacan dans les années 60. Antoinette Fouque a d'abord travaillé dans l'enseignement après avoir décroché son diplôme Lettres.

L'engagement politique d'Antoinette Fouque

Plus que jamais active, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie fondée par Antoinette Fouque soutient la gauche, qui relaie le combat des femmes. L'AFD se bat pour empêcher la poussée des extrémismes identitairescar les droits des femmes se trouvent encore menacés actuellement. L'AFD, Alliance des Femmes pour la Démocratie est une organisation fondée par Antoinette Fouque à l'occasion des deux cents ans de la déclaration des droits de l’homme, en 1989.